top of page

5 façons de réduire le turnover en entreprise

Le turnover a un impact considérable sur la gestion de votre entreprise et son organisation. Lorsqu’il est fréquent et régulier, le changement de personnel entraîne des coûts parfois très élevés et une réduction de l’engagement de vos employés dont vous vous passeriez bien.


D’un point de vue général, il existe deux types de turnover : le volontaire et l’involontaire. Le premier se produit lorsqu’un de vos collaborateurs décide de son plein gré de quitter l’entreprise, pour des raisons souvent d’ordre personnel (problème familiaux, déménagement, maladie, offre d’emploi plus intéressante) ou d’ordre professionnel, lorsqu’il rencontre des difficultés sur son lieu de travail qui l’empêchent de progresser et d’évoluer. Quant au turnover involontaire, il se produit généralement lorsque vous licenciez un employé pour des performances insatisfaisantes ou à la suite de sanctions, souvent pour absentéisme ou faute professionnelle.


Rassurez-vous, le turnover arrive même au sein des meilleures entreprises. Fort heureusement, il existe des façons de le réduire :


  • Afin d’éviter que ce genre de situation ne se produise et affecte votre entreprise, un atout majeur et non négligeable peut vous aider à garder vos collaborateurs (et leurs multiples talents) : la reconnaissance. Cette dernière renforce la culture de votre entreprise. Lorsque les employés maintiennent un lien avec la culture de leur organisation, cela suscite un sentiment d’utilité, d’appartenance et une envie plus forte de collaborer. De plus, cela contribue à réduire l’épuisement professionnel et peut, in fine, motiver vos employés à rester. Car avec de la reconnaissance et des remerciements sincères, personne ne menacera de vous quitter.


  • Quitter un emploi et démissionner est une décision importante qui n’est pas souvent prise à la légère. Lorsque vos collaborateurs décident de partir, dans quelle mesure êtes-vous sûr de pouvoir expliquer leur envie de départ ? Collectez des données qualitatives, par le biais d’enquêtes ou de questionnaires en interne. Il existe plusieurs outils, dont l’application VievaCare, qui permettent de mesurer le moral de vos employés, leur taux d’engagement, leur productivité motivation et d’autres facteurs qui peuvent expliquer leurs envies de changer d’environnement. Ces données vous aideront à comprendre ce qui ne va pas au sein de votre organisation et à mettre en place, avec l’aide de professionnels, des stratégies pour améliorer les aspects négatifs dans la vie professionnelle de vos employés.

  • La transparence est un élément crucial au sein d’une entreprise, non seulement pour installer un climat de confiance avec vos collaborateurs, mais aussi pour maintenir une image saine de votre organisation. Il existe un lien de confiance entre les employés et les employeurs qu’il faut constamment entretenir pour préserver le bien-être de vos équipes et de votre entreprise, et peu de choses renforcent aussi bien ce lien que la transparence en matière d’information et d’échanges en interne. Ainsi, au lieu de vous dire « Est-ce que je dois absolument partager cette information avec l’équipe ? », tentez plutôt de vous demander « Est-ce que je dois absolument cacher cette information à l’équipe ? ». Car le partage d’informations est essentiel pour aider les employés à contribuer et à collaborer efficacement. D’ailleurs, dans les enquêtes et sondages réalisés en entreprise, le manque de transparence est souvent le facteur qui pousse à la démission. Partagez, vous n’en serez que gratifié.


  • Vous parvenez à attirer de très bons profils qui vous quittent pourtant au bout de deux mois ? C’est là le signe que quelque chose cloche dans la façon de promouvoir votre entreprise et le travail demandé à vos nouvelles recrues. Si un nouvel employé débute un poste avec des attentes en tête qui s’avèrent ne pas être tout à fait ce qu’il avait espéré, vous ne pouvez certainement pas le blâmer d’être insatisfait. Définissez des attentes dès le départ. Et des attentes réalistes et réalisables. Car lorsque vous en demandez beaucoup trop juste après l’embauche, vous ne ferez que faire fuir les talents que vous avez attiré. Soyez honnête en tant qu’employeur et faites le point avec vos recrues sur leurs qualités, le type de contribution qu’elles peuvent apporter et ce que vous attendez d’elles.


  • Difficile lorsqu’on arrive dans une entreprise de se faire rapidement une place parmi les équipes et les employés, surtout si certains de vos collaborateurs sont introvertis et peinent à aller vers les autres, aussi bien pour sociabiliser que pour demander un coup de main sur un projet. Misez sur l’intégration de vos collaborateurs. Le succès de l’embauche réside dans l’intégration de vos employés et concerne toute l’équipe, et à plus grande échelle, toute l’entreprise. Plus vous offrirez à vos employés l’opportunité de tisser des liens, plus ils seront aptes à former une équipe soudée et efficace où chacun trouve sa place. Privilégiez des activités, des réunions fréquentes avec des échanges et des prises de paroles. Profitez-en pour communiquer sur les valeurs fondamentales de votre entreprise et récompensez les petites et grandes réalisations de vos collaborateurs. Effets garantis sur leur envie d’intégration à une équipe motivée et appréciée.


  • Les opportunités de développement professionnel et de croissance sont nécessaires afin de garder les meilleurs talents au sein de votre équipe. Pour ce faire, encouragez la croissance. Un employé qui veut évoluer et s’améliorer est un employé que vous ne devez surtout pas laisser filer, au risque de le voir stagner, complètement démotivé avec une lettre de démission prête à vous être remise. Offrez régulièrement des opportunités de développement, aussi bien pour apprendre que pour développer les compétences de vos collaborateurs. Gardez en tête que personne ne veut occuper un poste sans issue ni évolution. Multipliez les opportunités de formation, investissez dans le capital humain. C’est toute l’organisation qui en profitera.

0 commentaire
bottom of page